Vanille   
vanila
vanille [Hallanger 1974, Rajaonarimanana 1995, SLP 1986]
vanille [SLP 1986]
(toute l'île) (du français Vanille). [Boiteau 1997]
(du français « la vanille » ). Cultivée surtout sur la côte Nord-Est, la vanille, bien connue comme condiment et matière première de confiserie et chocolaterie, est une des principales exportations agricoles de Madagascar, qui reste l'un des grands pays producteurs. La préparation est délicate et exige de patientes manipulations. La production atteinte en 1929-1930 est de 875 000 kgs de vanille préparée. Elle est redescendue un certain moment lors du fait de la consommation de plus en plus importante de la vanilline de synthèse. Actuellement la production nationale est au environ de 3500T par an (Source MAEP) Les principaux pays destinataires de la vanille malgache sont les USA (57%), la France (15%), l'Allemagne (7%) et le reste en Europe (source MAEP). La vanille est cultivée pour ses fruits (gousses), qui sont riches en vanilline.Bien entendu, la vanilline n'est que l'un des constituants de la vanille naturelle et ne saurait la remplacer. La vanille, lorsqu'elle est bien préparée, jouit de propriétés stimulantes et notamment androgènes (Elle accroît par exemple le poids des vésicules séminales chez le jeune rat castré). Elle favorise les synthèses protéiques et la reconstitution musculaire. On peut la recommander utilement dans les états postopératoires ou post-traumatiques. Il semble qu'elle ait aussi un effet palliatif vis-à-vis de certaines hypertrophies prostatiques chez les vieillards. Pour ces diverses raisons, il serait hautement souhaitable qu'une plus claire distinction soit faite entre la vanille entière et la vanilline (naturelle ou de synthèse), dans toutes les législations concernant l'emploi de ces deux produits différents aussi bien dans le domaine alimentaire qu'en ce qui concerne les médicaments. Le personnel féminin travaillant dans les entrepôts de vanille peut présenter des signes de virilisation ou des anomalies du cycle menstruel. Ces troubles, qui constituent les signes du « vanilisme professionnel » ont été définis par des textes réglementaires. [Boiteau 1997]
vanilina