Teny iditra hazotokana (hazo, tokana)
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny anglisy a hard-wooded shrub, a decoction of the leaves of which is used as a vermifuge and also for indigestion. The natives used to believe that if any part of this shrub were brought into the house all the pots would break. Vernonia sp. Same as mananotsa [1.2]
Voambolana 
Anarana siantifika Vernonia
Mpitovy hevitra mananotsa
Ohatra 
1Hazotokana, ny ravina tanehina sotroina. [2.48]
2Ny dingadingana namoa tsy an-dravina
ny hazotokana namoa tsy am-bony
ary ny paiso nandika taona
ka nahoana re no nanjary niova toy izany izy, razoky?
[2.131]

Teny iditra hazotokana (hazo, tokana)
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny frantsay (ces espèces, bien qu'à l'origine forestières, subsistent néanmoins souvent sur les rochers isolés ou près des tombeaux, dans les lieux que les feux de brousse ne parcourent pas trop souvent). Ce sont suivant les dialectes :
¶  [Merina] Brachylaena ramiflora (DC.) Humbert  (Asteraceae)
¶  [Betsimisaraka] Brachylaena perrieri (Drake) Humbert  (Asteraceae)
¶  [Betsileo] le plus souvent Brachylaena ramiflora comme en Imerina. Mais Razafindrambao a aussi récolté sous ce nom un Vernonia sp. encore appelé mananotsa (réf. Razafindrambao 248) ; toutes ces espèces de la famille des Asteraceae, renferment des lactones diterpéniques et des glucosides amers. Décocté des feuilles dans les aigreurs d'estomac et les séquelles des fièvres paludéennes (inappétence). On doit s'abstenir d'en donner aux femmes enceintes, car il aurait des propriétés ocytociques. Ce décocté est aussi donné aux enfants atteints de toux quinteuses telles que la coqueluche ; il préviendrait les vomissements alimentaires. Les Brachylaena fournissent éventuellement (sujets âgés) des bois de charpente appréciés. Peuvent devenir de très grands arbres, ce qui est rare dans la famille des Asteraceae. [1.196]
Voambolana 
Anarana siantifika Brachylaena perrieri, Brachylaena ramiflora

Nohavaozina tamin' ny 2022/06/03