Teny iditra kininina
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy Fanafody tazo fantatra amin' ny tsirony mangidy [Rajemisa 1985]
Fanazavàna teny anglisy quinine [Hallanger 1973]
Fanazavàna teny frantsay quinine [Hallanger 1974]
 Nom de la quinine, surtout sous la forme de sulfate ou de chlorhydrate, utilisée pour la prévention et le traitement du paludisme. Elle est extraite des écorces de Quinquina. Voir kinkina [Boiteau 1997]
Voambolana 
Ny fihaviany Frantsay: quinine.

Teny iditra kininina
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy Karazan-kazo lehibe anisan' ny mora maniry ary mahasoa tokoa fa azo ampiasaina hanaovan-javatra maro ny hazony: arina, kitay, ngorodona, hazon-trano... Karazana valopolo no nampidirina avy tany ivelany tao Analamazaotra tamin' ny taona 1914-1915 (Eucalyptus robusta smith) [Rajemisa 1985]
Fanazavàna teny anglisy the eucalyptus tree [Hallanger 1973]
Fanazavàna teny frantsay l'eucalyptus [Hallanger 1974]
 (Nom probablement tiré des kinos ou tanno-gommes des eucalyptus ; ces arbres avaient, en effet, été introduits à l'origine à Madagascar en vue de la production de ces produits tannants, réclamés à l'époque par l'industrie du cuir française). Nom général des eucalyptus (Myrtaceae) originaires d'Australie. Ce sont surtout Eucalyptus amygdalina Labill., Eucalyptus saligna Sm. et Eucalyptus robusta Sm. qui ont constitué les peuplements actuels d'ailleurs souvent constitués d'hybrides. La multiplication ayant lieu par semis. Louvel rapporté qu'en 1914, il existait une collection à la station forestière d'Anamalazaotra ne comportant pas moins de 80 espèces. Celles qui ont le mieux réussi constituent les reboisements actuels, très importants par leur étendue. Le Dr. Besson qui administrait la province de Fianarantsoa constata le premier que l' eucalyptus pouvait être un arbre assainissant des sols marécageux et constitua les premiers peuplements dans le cadre d'un plan d'ensemble d'assainissement pour lutter contre l'extension du paludisme. Avec la construction du chemin de fer Tananarive-Côte Est, chauffé au bois, il fallut entreprendre des reboisements systématiques le long du parcours et l' eucalyptus s'avéra une des meilleures essences, en raison de sa croissance rapide, de son rendement et de la facilité avec laquelle il se recèpe après une première exploitation. Le bois d'Eucalyptus est aussi la principale matière première pour la préparation du charbon de bois qui reste le combustible ménager le plus largement utilisé à Tananarive et sert aussi à alimenter les forges malgaches traditionnelles. On l'utilise aussi pour la production de pâte à papier. Beaucoup a été fait depuis un siècle pour habituer les Malgaches à l'idée de reboisement (la région centrale était complètement déboisée et nue à la fin du XIXe siècle, c'est d'ailleurs l'étymologie du nom même de l'Imerina). Chaque année, en février, est célébrée la journée du reboisement. Les Malgaches apprécient beaucoup les propriétés médicinales des feuilles d' eucalyptus et de l'essence isolée. La tisane des feuilles fraîches est adminitrée dans les affections pulmonaires et la malaria. On fait aussi des inhalations, bains de vapeur, fumigations avec ces feuilles. On prépare localement des huiles eucalyptolées, employées pour lutter contre les rhumes et les affections des voies respiratoires supérieures, fréquentes sur les hauts plateaux pendant l'hiver austral. Seul l' Eucalyptus globulusLabill. est distingué sous un nom particulier. Voir bilogoma [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Eucalyptus amygdalina, Eucalyptus globulus, Eucalyptus robusta, Eucalyptus saligna
Ny fihaviany Frantsay: quinine.

Nohavaozina tamin' ny 2022/06/04