Teny iditra kisompa
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy  [Sakalava] ¶ Karazan' antsantsa [1.1]
Voambolana 

Teny iditra kisompa
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy  [Sakalava] Anaran-javamaniry mangidy [1.1]
Fanazavàna teny frantsay  [Sakalava] (probablement de sompatra : méchant, qui se plaît à faire du tort, du mal aux autres ; nom donné aussi aux sorciers ; le tra terminal n'est pas prononcé sur la côte Ouest). Menabea venenata Baill. (Apocynaceae). Arbuste à tubercules toxiques, contenant des glucosides cardioactifs analogues au digitaloside. Utilisés autrefois à des empoisonnements criminels et comme poison d'épreuve (sous le nom merina de tangen-tsakalava : tanghin des Sakalava). Inspire encore une terreur rétrospective à ceux qui traversent les plateaux arides de Bemaraha. Les Sakalava en distinguent deux « espèces » : kisompalahy, le plus actif, et kisompavavy qui serait moins toxique. On ignore encore si cette distinction répond à des différences botaniques ou aux conditions écologiques, ou au mode de préparation des tubercules. Ceux-ci, en dépit de leur toxicité, sont communément vendus sur les marchés, y compris à Tananarive. (Alors que les pharmaciens titulaires sont tenus à des formalités compliquées pour la fourniture de médicaments digitaliques rigoureusement dosés ; ce n'est qu'une des moindres contradictions de la pratique médicale à Madagascar). Voir aussi kisonompa, kisopa, kita, tangembavy, tangentsakalava, etc. Les osides cardioactifs du menabea ont été identifiés à la digitoxigénine avec un constituant nouveau : la ménabegénine (Raymond Hamet). De très nombreux travaux lui ont été consacrés, parmi lesquels on peut citer :
-- Baill. (H.) sur le Tanghin de Menabe, Bull. soc. Linnéenne Paris, 2 (104) 825 (1890).
-- Model (A.) Medizinisch-botanische Streifzüge. Ein verschollenes heroisches Giftgewächs aus Madagaskar, München med. Wochen schrift 47 (31): 1081 1082 (1900), 48: 225-226 (1901).
-- Heckel (E.) Sur le Menabea venenata qui fournit par ses racines le tanghin du Menabe, C. R. Ac. Sciences, Paris, 134 : 364-366 (1902), Annales Musée Colonial Marseille 1903, p. 103.
-- Perrot (E.) Sur le kisopo ou Tanghin du Menabe, C. R. Ac. Sciences, Paris 134 : 303-306 (1902) ; l'Agronomie Tropicale, n° 12, p. 675 (1903).
-- Canus (L.) Toxicité comparée du kisopo ou Tanghin du Menabe, chez le chien, le lapin et la grenouille, C. R. Soc. Biologie, Paris, 55 : 115-118 (1903).
-- Poisson (Dr. H.) Sur la toxicité d'une plante de l'Androy : Menabea venenata (Asclepiadaceae) ; Bull. Économique Madagascar 24e année, n°1 (1er trimestre 1927) p. 123-132 (avec 20 références bibliographiques).
-- Raphaelis (A.) Deux plantes toxiques de Madagascar, Bull. Soc. Linnéenne Lyon, 7 (6) : 44-46 (1928).
-- Raymond-Hamet et H.Perrier : Sur un nouveau digitalique : Menabea venenata Baill., Thèse Doct. Pharm., Montpellier, 1951, 166 pages.
-- Frèrejacques (M.) Sur les constituants chimiques de Menabea venenata, C. R. Ac. Sciences, Paris 248 : 2382-2384 (1959). Les résultats sont malheureusement difficiles à interpréter car, après le départ de Boiteau du Jardin Botanique de Tananarive (1947), des produits très hétérogènes ont été envoyés en France sous le nom de « Tanghin du Menabe ».
-- Bertrand (E.), Ratsiandavana (G.) et Le Hir (A.) : Intoxication « digitalique » par ingestion massive de Tangena Sakalava, Bull. Soc. Pathologie Exotique 53 : 392 (1960). Le Docteur Ratsiandavana est actuellement Inspecteur Général des Pharmacies au Ministère de la Santé Publique, Tananarive. [1.196]
Voambolana 
Anarana siantifika Menabea venenata

Fivaditsoratra 

Nohavaozina tamin' ny 2022/05/30