Teny iditra komanga
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy  [Rajemisa 1985] Hazo lehibe mahatratra hatramin' ny 30 m ny halavany, fahita any amin' ny faritany avaratra andrefana ary amin' ny faritra manakaiky ny ranomasina. Ny komanga dia hazo misy poizina mahery amin' ny tenany manontolo, ary na dia ny fofona mivoaka avy amin' ny voniny aza -- izay manitra fa mahery -- dia malady mandray any an-doha ka mahajenjina, mampandoa ary mampandeha ran' orona
Fanazavàna teny frantsay  [David: Dialectes (takila K)] [Tankarana] arbre dont on tire un poison violent.
  [Boiteau 1997] (du préfixe ko augmentatif et manga, dans le sens de beau, mais surtout de puissant). Nom donné à des arbres très toxiques ou censés posséder une grande vertu magique. Leur bois sert à fabriquer des ody : talismans. On donne surtout ce nom aux deux espèces suivantes :
¶  [Tankarana] Macarisia lanceolata Baill. (Rhizophoraceae). Riche en tannin mais non toxique. Utlisé pour tailler des pirogues monoxyles.
¶  [Sakalava] Erythrophleum couminga Baill. (Fabaceae). Extrêmement toxique dans toutes ses parties. Les feuilles lorsqu'elles tombent dans l'eau des mares servant d'abreuvoir, provoquent souvent des intoxications mortelles du bétail. La toxicité est due à des alcaloïdes très actifs vis-à-vis du coeur. Voir notamment à leur sujet les travaux de :
-- Dalma (G.) Bollet. Soc. Italiana Biol. Sperimentale 11 : 791 (1936).
-- Santi (R.) et Zweifel (B.), 1.c.11 : 758 (1936) . 12 : 337 (1937) .
-- Trabucchi (E.) 1.c. 12 : 234 (1937) . Arch. Farmacol. sperim. 64: 97 (1937).
-- Cocchiavillani (D.): Bollet. Soc. Italiana Biol. Sperim. 12 : 339 (1937).
-- Santi (R.) 1.c. 12 : 720-721 (1937).
-- Pellizari (C.R.) et Santi (R.), 1.c. 12 : 723 (1937).
-- Chen (K.K.), Hargreaves (C.C.) & Winchester (W.T.), Journal American Pharm. Assoc. 27 : 9,307 (1938).
-- R. Santi, Archiv. für exper. Pathol. und Pharmakol. 193 : 152-169 (1939).
-- Rothlin et Raymond-Hamet, Archives Internat. Pharmacol. 63 : 10-17 (1939).
-- Weed (A.M.) & Blair (H.A.), Proceed. Soc. Exper. Biol. and Med. (U.S.A.) 78: 271-274 (1951).
-- Sur la chimie des alcaloïdes du komanga on peut consulter les travaux de Ruzicka et ses collaborateurs dans Helvetica Chimica Acta, 22 : 1497-1512, 1516-1523 (1939), 23 : 753-764 (1940), 24 : 63-76, 1449-1458 (1941), 27 : 1553-1560 (1944), 28 : 1038-1044 (1945). Une spécialité tonicardiaque basée sur ces alcaloïdes avait été lancée en Italie, mais la guerre mondiale a mis fin à sa production du fait du manque de matière première.
Voambolana 
Anarana siantifika Erythrophleum couminga, Macarisia lanceolata

Nohavaozina tamin' ny 2022/05/30