Teny iditra mofia
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny frantsay  [Boiteau 1997] [Betsimisaraka] (de fia : action d'exprimer en pressant). Attesté par de Houtman (1601), Flacourt (1658), le vieux dictionnaire de Froberville, etc. Raphia ruffia (Jacq.) Mart. (Arecaceae). On dit plutôt, de nos jours rofia. Surtout utilisé pour les fibres ( raphia) : épiderme supérieur des jeunes feuilles, desséché et préparé. Ces fibres sont tissées pour donner les « rabanes » exportées jusqu'en Europe. Autrefois, ce palmier était aussi souvent exploité pour la production de vin de palme (aujourd'hui, en principe, interdite). Le tronc fournissait une sorte de sagou (fécule). Voir rafia, rofia.
Voambolana 
Anarana siantifika Raphia ruffia

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31