Teny iditra sorindrano
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny frantsay  [Boiteau 1997] [Bara, Betsileo, Sihanaka] (de soritra : ce qui sert à marquer, à séparer ; et rano : l'eau ; allusion à l'emploi pour les flotteurs des filets de pêche). Smithia chamaecrista Benth. (Fabaceae). Arbuste des lieux marécageux, dont les racines deviennent énormes et ne sont formées que d'une moelle, extrêmement légère après séchage. Utilisées pour faire des flotteurs et de façon plus générale comme succédané du liège, mais sans en avoir l'élasticité. Les tiges constituaient rituellement le combustible réservé à l'entretien du feu sacré «  afotsimaty » dans le palais royal de Besakana. À l'époque du fandroana, première fête du royaume, il devait constituer aussi le seul combustible avec lequel on préparait la cuisine du souverain. Malzac a confondu sorindrana et sorindrano qui ont des origines bien différentes.
Voambolana 
Anarana siantifika Smithia chamaecrista

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31